forum créatif sur Twilight
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les débuts de "A chacun son histoire"

Aller en bas 
AuteurMessage
naku
Admin
naku

Féminin Messages : 898
Age : 35
Localisation : Pelussin (42)

Les débuts de "A chacun son histoire" Empty
MessageSujet: Les débuts de "A chacun son histoire"   Les débuts de "A chacun son histoire" EmptyJeu 6 Aoû - 13:38

Pour vous résumer l'histoire, après que Lapdda m'ait demandé un Jella, je lui ai expliqué que j'avais du mal à écrire des histoires ou Bella et Edward ne sont pas fait l'un pour l'autre ...
Du coup elle m'a répondu que je pouvais tout à fait écrire SON prénom à la place de Bella.
Voila comment est né "a chacun son histoire"

Commentez - commentez !!

_________________
Les débuts de "A chacun son histoire" 892890banniere_rob_love
Revenir en haut Aller en bas
http://unepetitepaquerette.over-blog.com/
naku
Admin
naku

Féminin Messages : 898
Age : 35
Localisation : Pelussin (42)

Les débuts de "A chacun son histoire" Empty
MessageSujet: Re: Les débuts de "A chacun son histoire"   Les débuts de "A chacun son histoire" EmptyJeu 6 Aoû - 13:39

POV Jasper

Je me levais du canapé. J'y avais été assis depuis des heures, dans une position qui aurait été inconfortable pour un humain. Magali était comme hypnotisée par ma démarche. Je m'approchais d'elle lentement, sondant ses émotions. Un mélange d'appréhension, de bonheur, d'excitation jouaient en elle. Son corps en irradiait, c'était envoutant. Elle crispa ses doigts sur son bloc à dessin, le rapprochant de sa douce poitrine. Avait-elle peur de me montrer son œuvre ? Je lui souris pour la détendre, sa mâchoire tomba, je la sentis stresser. Raté, je l'avais ensorcelée. Je lui envoyais une vague de calme, teintée de désir. Ainsi elle saurait également dans quel état je me trouvais. Doucement je lui enlevais son calepin des mains, une page blanche. Notre séance avait durée 4 heures mais elle n'avait rien dessiné ?


POV Magali

4 heures. 4 heures que Jasper était devant moi et je n'arrivais toujours pas à en croire mes yeux. Comment une telle perfection, un tel dieu pouvait être dans mon salon ? Sur mon canapé ? Allongé si sensuellement dans une position que j'osais à peine regarder. Mais j'avais été hypnotisée par sa beauté, et en 4 heures je n'avais pu quitter son corps parfait des yeux. Je sentais de temps à autre des vagues apaisantes mais rien de pouvait diminuer mon excitation. Depuis des mois, je ne rêvais que de ce moment précis, celui ou je pourrais enfin le dessiner directement plutôt qu'en prenant une photo pour modèle, cependant j'étais incapable de bouger le moindre doigt. Difficile de dessiner dans ces cas la. J'étais tellement submergée par mes émotions et je n'en stressais que d'avantage à l'idée qu'il puisse le savoir. Mais quelque part j'étais soulagée qu'il n'ait pas le don d'Edward. Les émotions n'étaient pas contrôlables alors que les pensées le pouvaient. Qu'aurait-il pensé en entendant mes fantasmes ?

Soudain, il se leva et d'une démarche lente et fluide, Jasper se dirigea vers moi. M'étudiant du regard. Ma mâchoire tomba quand il me sourit, pourquoi avait-il cet effet là sur moi ?

Je ne me rendis compte que j'étais accrochée à mon bloc comme à une bouée de sauvetage que lorsqu'il me le prit des mains. Effleurant ma peau au passage. A ce touché je me détendis quelque peu, mais bizarrement me sentis plus excitée. Etait-ce lui ? Essayait-il d'exprimer ses émotions ? Ce pouvait-il qu'il ressente le même désir que moi ?

Il regarda ma feuille en plissant les yeux, puis le lança à l'autre bout de la pièce. Jasper prit ma main et la souleva gentiment, me demandant de me lever. Il enroula son bras gauche autour de ma taille et coinça nos deux mains entrelacées entre nos deux bustes.

Il approcha ses lèvres de mon oreille et tout en nous faisant tourner lentement, murmura "Si tu ne me dessine pas pendant ces séances, il faudrait qu'on utilise ce temps en faisant autre chose. A demain."

Jasper déposa un doux baiser dans mon cou et s'éloigna de quelques centimètres de moi. Je cru mourir, je n'avais qu'une envie, me coller à nouveau contre son corps ferme et attirant. Puis brusquement je réalisais qu'il venait de me parler, qu'il venait de me dire que nous ferions autre chose. Mais pour le moment, il devait partir et ne reviendrait que demain. Pourrais-je survivre pendant tout ce temps sans lui ? Je m'en sentais incapable.

Il m'envoya calme et assurance puis d'en alla vers la porte d'entrée.
"A demain" marmonnai-je.



POV Jasper

J'étais sur mon lit à regarder le plafond de ma chambre, elle obsédait mes pensées. Comment cette simple humaine arrivait à m'obnubiler ainsi ? Moi ? Un vampire ? J'étais irrévocablement attirée par elle, par ses formes si belles, par son odeur si envoutante, par ses émotions si fortes. Je lui avais dis que nous pourrions occuper notre temps passé ensemble à autre chose, mais le devions nous ? N'était-ce pas dangereux ? Dangereux physiquement, dangereux psychologiquement ?

Alice frappa et franchit la porte à la même seconde voyant sans aucun doute mon autorisation d'entrer dans une de ses visions.

Elle vint s'assoir à mes côtés et posa une main sur mon bras d'un geste rassurant.
Nous n'avions plus du tout les mêmes rapports depuis plusieurs années, progressivement, l'amour s'était éteint, ne laissant place qu'à la complicité fraternelle. Et depuis que j'avais rencontré Magali 3 semaines auparavant, je ne pouvais ne serait-ce qu'imaginer ressentir à nouveaux de l'amour pour Alice.

Malheureusement, je savais que mes sentiments n'étaient pas complètement partagés par Mag. Elle avait une vie qu'elle aimait, une famille qui était tout pour elle. Des le début nous nous étions promis de ne pas nous laisser submerger par un amour que ni elle ni moi ne serions capable de supporter. J'étais heureux qu'elle arrive là ou moi j'échouai. Quand le moment viendrait, je partirais, car ce serait le mieux pour elle.

Je ne lui avais pas révélé son avenir, sous les conseils de Carlisle. Il disait sans cesse que si elle en avait connaissance, cela enlèverait tout intérêt à la vie.

"Il va bientôt entrer dans sa vie." Me prévint Alice.

"Alors on va bientôt partir." Dis-je tristement. "Quand ?"

"Dans 2 jours à une fête." Demain sera donc notre dernière séance. "Tu devrais lui dire ... Une partie au moins." J'acquiesçai, j'étais d'accord avec elle, Magali avait besoin de connaître une partie de son avenir.

Un fin sourire naquit sur mes lèvres. Alice m'interrogea du regard.

"Elle n'aura pas de note pour son cours de dessin." Dis-je en soufflant.

"C'était votre troisième séance et elle n'a pas encore été capable de te dessiner?" Elle avait l'air surprise.

"Comme si tu ne le savais pas!"

Elle me tira la langue et sortit en dansant.

Pourquoi lui avais-je proposé de poser pour elle ? J'aurai du la laisser avec le partenaire que le professeur lui avait désigné. J'étais sur qu'avec Mike à dessiner elle ne se serait pas laisser distraire !

Je soufflais une dernière fois, Et bien si demain doit être notre dernière séance, il faudra que ce soit inoubliable !


POV Magali

Je tournais en rond dans le salon, m'assurant sans arrêt depuis maintenant 10 minutes que la pendule marchait. Il n'était pas 15 heures, heure - non pas H mais M pour miraculeuse - à laquelle Jasper devait arriver.

"Non, l'aiguille des secondes bouge pourtant! Alors pourquoi le temps semble s'être arrêter ?" Demandais-je tout haut.

"Parce que tu attends quelqu'un!" Répondit une voix mélodieuse derrière la porte.
Je couru pour lui ouvrir et l'accueillis avec un grand sourire.

Il m'embrassa gentiment sur la joue et se dirigea vers le canapé en me tirant par la main.

Jasper me fit m'assoir, me tendit mes crayons et mo bloc laissés à plus de 2 mètres de nous.

J'étais toujours ébahie par leur rapidité. Je savais que c'était Edward, son frère, qui courrait le plus vite, cependant j'avais déjà du mal à suivre tous les mouvements de mon beau blond.

Il s'assit à cote de moi et me dit "Bon, je sais que tu dessines mieux les gros plan alors on va te facilité les choses! Sinon à cette allure la tu n'auras pas de note pour le cours."

"On a encore du temps avant de rendre le dessin!" Lui rappelai-je en m'installant dos à l'accoudoir.

Une ombre passa sur le visage de Jasper, il baissa la tète. J'étais heureuse de ne pas partager son don, j'avais l'impression que son chagrin était bien trop puissant pour une simple humaine.

"On va bientôt partir d'Avignon, Mag. Dessine, je t'expliquerai après."

Je restai immobile face à cet aveu durant quelques secondes, puis je me repris.

J'étais au courant de ce départ depuis le début de notre relation plutôt anormale.

Nous nous étions promis de ne pas tomber amoureux et simplement d'apprécier les moments ou nous étions ensembles. J'étais plutôt fière d'ailleurs d'avoir réussi cet exploit - avec l'état des filles qui étaient a ses pieds, je n'aurais pas donné chez de mon cœur.

Durant les 3 heures qui suivirent, je détaillai mon model avec un professionnalisme impressionnant pour une jeune femme de 17 ans.

Jasper avait raison – comme toujours , pensais-je en souriant – le dessiner en gros plan était bien plus facile.

Je m'attardais sur ses traits plus beaux les uns que les autres, plus beau que n'importe quel mannequin que j'avais pu voir dans les magasines.

Son regard fut le plus difficile à dessiner, et bien qu'il n'était pas dirigé vers moi, je voyais toute la souffrance qui rageait dans son être.

Depuis la première séance, je ne m'étais toujours pas habituée à ne pas le voir respirer pendant des heures. J'avais l'impression que quelqu'un l'avait remplacé par une statue. Il restait statique, sans jamais échouer dans son rôle de model immobile.

Durant plusieurs minutes je comparai entre Jasper et mon ... œuvre -comme il disait, je grimaçais à la pensée de ce terme. Puis satisfaite, je déclarais "Aaaaah, grâce à toi, je serais acceptée aux cours d'été."

Il me regarda alors que je me tournais pur me mettre dans le bon sens du canapé et posa la tête sur son épaule.

Il embrassa mes cheveux et posa sa joue dessus.

L'ambiance était tendue, nous attendions tous les 2 que l'autre commence. Je savais qu'il devait partir, il m'avait prévenu dès que j'avais compris sa nature ainsi que celle de sa famille. D'après lui, Alice avait eut une vision mais il refusait de trop en dire.

Soudain, il souffla et comme si son don se développait par ce souffle, la pièce fut submergée par une vague de joie.

Cependant je savais d'ou ca provenait, je ne me laissais pas faire et refusais qu'elle m'envahisse. Calmement, je me décidais à parler. "Heum, je vais à une fête demain ... avec ma sœur. Tu veux venir?"

"J'aurai aimé, mais ... " commença-t-il.

"Mais cous partez. C'est ca?" Terminai-je. Mon ton n'avait rien de triste, je réalisais alors qu'on ne pouvait pas résister longtemps à son don.

Il acquiesça. "On part vers 22h"

Nous restâmes ainsi pendant près de 40 minutes puis il se leva. Je le suivais pour le raccompagner et au moment ou je m'apprêtais à ouvrir la porte, je lui sautais au cou et l'embrassais furieusement. Comme si c'était notre dernier baiser, je réalisais que c'était tout à fait cela et redoublais l'intensité de notre étreinte. Jasper me serrait fort dans ses bras me rendant mon baiser.

Malheureusement comme toute humaine, j'eu besoin d'air, il descendit sa tête et la nicha quelque secondes dans mon cou. Je me sentis joyeuse, pleine d'espoir, pleine de confiance et je sus que c'était son cadeau pour notre au revoir.
Il me relâcha et sortit lentement pour lui.

Je restais un instant derrière la porte, réalisant qu'il était partit, réalisant la chance que j'avais eut de ne serait-ce que le connaitre.

Mon destin était ailleurs d'après lui. Je suivrais ses indications, comme il me l'avait demandé.


POV Jasper

Nous étions sur le départ. Alice m'avait expliqué la décision de Magali, ma belle Magali, ma seule Magali de vivre sa vie comme elle l'aurait fait si je n'avais pas été dans sa vie.

J'étais heureux de ce fait. Je ne me considérais pas comme un monstre comme Edward ne cessait de le faire, cependant je ne voulais pas lui voler sa vie. Alice m'avait assuré qu'elle était destinée a vivre un magnifique amour avec ce Chris et je m'en réjouissais.

Je sentais de la part de mes frères et sœurs, leur inquiétude, le regret pour moi, pour mon bonheur, cependant je m'efforçai de faire bonne figure et leur envoyais le maximum de joie que je pouvais puiser en moi.

Je m'apprêtais à monter dans la voiture de Carlisle quand Edward m'arrêta, un sourire aux lèvres. Alice à ses cotés, sautillait comme une gamine et portait les mains a sa bouche pour ne pas crier. Malgré moi, je souris, ne résistant pas à ce grand bonheur.

Soudain j'entendis les battements d'un cœur. Non, pas n'importe quel cœur, son cœur. Je regardais dans la direction de cette merveilleuse mélodie et vis Magali arriver en courant. Je la laissais faire les derniers pas, trop choqué de la voir devant moi pour faire le moindre geste.

"Je pouvais pas te laisser. Je veux pas te laisser. Si mon destin est de suivre mon cœur, alors je pars avec toi."

Je la serrais fort contre moi. Elle m'embrassa sur la joue, dans le cou et pour mon plus grand plaisir, tendrement sur les lèvres. "Je t'aime" Souffla-t-elle. "Je t'aime et je viens avec vous."

Sans argumenter, j'acquiesçais, je flottais littéralement par la joie qui nous entourait. Je la sentais tout autour de nous, venant de ma famille, venant de notre famille.

Alice continuait de sautiller, une véritable excitation émanait d'elle, elle déclara "Oh mon dieu, votre mariage sera superbe !!"

_________________
Les débuts de "A chacun son histoire" 892890banniere_rob_love
Revenir en haut Aller en bas
http://unepetitepaquerette.over-blog.com/
 
Les débuts de "A chacun son histoire"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coffret "20 ans d'histoire" Citroen DS
» Les débuts de l'armée de William "Braveheart" Wallace
» La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut
» Défi n°8 "Chacun son style"
» Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creartistique Twilight :: Créations :: Fictions :: Fics terminées-
Sauter vers: