forum créatif sur Twilight
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 The third eyes ou Rose

Aller en bas 
AuteurMessage
freesia
Obsessed
freesia

Féminin Messages : 143
Age : 24
Localisation : Seine et Marne
Emploi/loisirs : lecture, fic, shopping, gateau & twilight!!!

The third eyes ou Rose Empty
MessageSujet: The third eyes ou Rose   The third eyes ou Rose EmptyMar 8 Déc - 22:12

Salut,
Je ne voulais plus revenir sur de forum mais sa me manquais The third eyes ou Rose 73389
Nouvelle fic pour me faire pardonner ....
twisous en plein sur la carotide
ps : premeire fic hors twilight alors soyez simpa comme toujours The third eyes ou Rose Icon_wink

POur me mettre un com' : https://creatwilight.forumactif.com/fictions-f28/the-third-eye-ou-rose-t360.htm#4890


The third eye

1) Banalités

« _vous pouvez partir »

Le professeur venait de me réveiller d’un cour ennuyeux grâce à ces trois mots magiques « vous pouvez partir ». J’en rêve ! Partir loin de se lycée et de cette routine opprimante et déprimante. Les sciences n’étaient pas « mon truc ». Comme beaucoup de matières ! Les seules matières que je chérissais étaient les langues. Elles étaient d’une facilitée étrange pour moi. Leurs logiques étaient toujours limpides, claire. Pourquoi devais je supporter les cours de math et de physique ? Bonne question. Certain diront qu’on ne fait pas se qu’on veut dans la vie et d’autre diront qu’il a toujours des gens pour vous …. Embêté (Nous resterons polis). Evidement les cours que je déteste le plus s’enchaîne, sinon où en serais l’intérêt ? Une fois dehors une bourrasque de vent fit cingler mes longs cheveux couleur geai sur mon visage toujours trop pâle.

« _Natacha ! Dépêche toi on va être en retard en Physique en plus en a TP de Chimie ! Grouille ! »

Je m’activais malgré mes souhaits désespérés pour que le professeur se casse une jambe en descendant des escaliers. Je sais c’est méchant mais comme me l’avait dit un prof d’histoire avec beaucoup d’humour : un bon prof est un prof mort. Certes c’est extrême mais un peu vrai… Je haïssais les science qui m’haïssait en retour alors à quoi bon espérer être sympathique envers un professeur qui n’est là uniquement car il a rater sa carrière et pour faire empatir les élèves ?
Nous arrivâmes, moi et Elodie devant notre salle. Je plasmodiait mentalement et déseperement une prière

Casse toi la jambe,
Casse toi la jambe,
Je souhaite qu’une chose : casse toi la jambe !

Un petit post-it jaunâtre était posé sur la porte :

« Votre professeur est absent. Allez en permanence. Il a eut un accident dans les escaliers. Rien de grave. »

Mon souhait venait de se réaliser. Une heure et demi de repos au chaud bien mériter se dessinait devant moi. Malheureusement c’était trop beau : Stéphanie courut en ma direction pour me faire la conversation et me raconter un nouvel épisode de sa trépidante vie amoureuse avec son énième petit ami.

« _ Salut Natacha !
_.... Salut….
_ Tu as l’air en forme aujourd’hui !
_ Non pas vraiment ….
Ah tant mieux ! En faite je ne t’ai pas dit ! Hier avec Eric on … »

Déjà assommer par le cour de math, Stéphanie finissait de m’achever. Si je n’étais pas debout je me serais endormis, plonger dans un coma profond. J’aurais tout donnée pour qu’elle puisse ne plus jamais parler malgré que ce fût ma meilleure amie. En faite mes vrais amies se comptaient sur une main voir moins : Elodie et Stéphanie. Malheureusement, je ne pouvais pas supporter le fait que Stéphanie me raconte se vie amoureuse. Ces deux seuls défauts vraiment gênants était son penchant narcissique et sa beauté quasi parfaite de bimbo.

La porte du foyer apparaissait devant mes yeux ébahit car cela signifiait que ma torture s’aretait là. Elle allait sûrement prendre un bus et moi attendre paisiblement une heure. Je ne pense pas avoir été atteinte d’hypocrisie à l’époque, juste d’une jalousie cachée envers les personnes ayant des aspects de leur vie plus attrayante que la mienne. Comme le dit le dicton : l’herbe est toujours plus verte dans le jardin du voisin, ou quelque chose dans ce genre.

Pourvus qu’elle se taise, pourvu qu’elle se taise a jamais ! J’en ai marre mais qu’elle se taise a la fin !!!!!!!

Soudain j’entendis ma meilleure amie émettre un grognement puis se racler la gorge. Elle avait beau se racler et se re racler la gorge, rien n’y faisait : elle n’arrivait plus a parler. Ses yeux s’embuèrent. Cela faisait beaucoup en une journée : le prof de physique se casse la jambe puis Steph perd sa voix. Il va falloir que je surveille mes pensées… Ridicule ! Comme si mes pensées pouvaient avoir quelque chose dans ses histoires ! J’ai beau être blonde je ne suis pas naïve a se point tout de même. Steph ouvrit la bouche pour crier mais aucun son ne sortie. Moi je restais là, la bouche ouverte comme si le même mal m’avait atteint. On pourra dire que pour une journée d’anniversaire tous mes vœux se réalisaient ! J’avais vraiment hâte d’être a se soir avec mes amies proches autour d’un gros gâteau au chocolat ….
Des adultes arrivèrent et emmener Steph a l’infirmerie. Je m’étais mué en une véritable statue : incapable du moindre mouvement ou parole je restait là, béate, confuse.

« _ Natacha, on y va ! Vient elle est à l’infirmerie tout ira bien ! NATACHA !
_ Oui … Euh oui j’arrive … »



Cela faisait une heure que nous étions dans la petite cafétéria au mur d’un rouge passé. Je me dirigeais vers le distributeur a boisson, attendit et reviens m’asseoir. Le temps passait lentement, très lentement. J’avais hâte d’être a se soir pour voir mes amies mais une sorte d’aversion envers être la reine de la soirée me faisait stressée a l’idée que le temps s’écoule. Avec un mélange de sentiments contradictoire j’attendis que la petite horloge imitation année cinquante (a moins qu’elle date vraiment des années cinquante ce qui ne surprendrais personne …) tout en voulant qu’elle s’arrête.

Arrête toi, arrête toi ….

A ce moment précis ma vie pris un tournant que je n’aurais jamais imaginé. Le premier tournant d’une malheureusement trop grande série. L’aiguille des minutes s’arrêta. Pendant deux minuscules secondes l’aiguille de l’horloge s’arrêta. Deux secondes de trop pour ma raison et ma santée mentale.

« _ Je te retrouve se soir chez moi, 17h00
_ …
_ Natacha ? Natacha ça va tu me fait peur là ?
_ok, a demain…
_ Salut tout le monde vous allez me manquez !
_ Oui nous aussi ! »


Je n’eut pas le loisir d’écouter la fin des adieux certainement émouvant aux larmes car une furieuse envie de courir me prit. Je courut de toutes mes forces loin de cette étrange rêve éveillé. Je courais tellement vite que le sol ne se faisait plus sentir sous mes pieds, seul la brûlure de ma respiration m’empêchais de sombrer dans une folie apaisante. C’est alors que j’heurtai un grand homme en noir. Je souris bêtement sous l’effet de l’adrénaline provoquée par ma course en pensant que cette étrange armoire à glace ressemblait aux type de « man in black ». Il retourna sa petite face munit de cheveux brun sûrement coiffer a l’aide de ses nombreuses armes et explosifs qu’on pouvait deviner sous son long manteau noir a la « Matrix ».
Un sourire en virgule éclaira un instant le visage du colosse. Je vis sa main fouiller un poche intérieur de son long blouson puis, hélas trop tard, un mouchoir blanc s’abattre sur ma bouche.
Revenir en haut Aller en bas
 
The third eyes ou Rose
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose des sables
» Panthère Rose
» La Caverne de la Rose d'Or
» Mary C. Jane, auteur de la série Secret (Bibliothèque Rose)
» Une petite fleur rose au 50 mm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creartistique Twilight :: Hors Twilight :: Créations :: Fictions-
Sauter vers: